Vins

Affichage de 33–35 sur 35 résultats

  • Savigny-lès-Beaune

    Vue rapide

    Savigny-lès-Beaune

    Dégustation :

    Il possède un bouquet porté sur les petits fruits noirs et rouges (cassis, cerise, framboise), ainsi que sur les fleurs (violettes). Le corps est discrètement tannique, étoffé. Il préserve son fruit. Son équilibre et sa puissance en de justes proportions évoquent les griottes avec une belle élégance.

    Accords Gourmands :

    A servir entre 16°C et 18°C. Son volume et sa puissance tout en rondeur accompagneront de plaisantes et gouteuses pièces de bœuf, voire un foie gras poêlé. Pour les fromages, ce Savigny-Lès-Beaune préfère ceux à saveur douce du type Chaource, Brie de Meaux, Tomme, Reblochon, Cantal, Mont d’Or, Époisses.

    Catégorie : Étiquette :
  • Syrah – Vin de Pays d’Oc

    Vue rapide

    Syrah – Vin de Pays d’Oc

    Dégustation :

    Le nez puissant révèle des arômes de fruits rouges mûrs et d’épices douces. Tendre et rond en attaque, il offre des tanins fermes et bien présents. La finale dévoile des notes de réglisse et de violette, caractéristiques du cépage.

    Accords Gourmands :

    A servir entre 10°C et 12°C. Idéal avec des lasagnes ou des pâtes bolognaises. Pour varier les plaisirs, vous pouvez le boire accompagné d’un carré d’agneau, un magret de canard et une ratatouille.

    Catégorie : Étiquette :
  • Vérizet Viré-Clessé – Grande Réserve

    Vue rapide

    Vérizet Viré-Clessé – Grande Réserve

    Dégustation :

    Nez complexe dévoilant des arômes d’agrumes, de fruits blancs (poire, coing), de fruits secs accompagnés par des notes exotiques d’ananas et de fruits de la passion. Bouche à l’équilibre parfait, à la fois ronde et fraîche, sur des notes fruitées et minérales et des nuances de pain brioché, de miel et d’épices.

    Accords Gourmands :

    A servir vers 12°C. Seigneur de l’apéritif, avec sa complexité aromatique et sa belle franchise, il donnera du relief à une planchette de fromages de chèvre, du jambon persillé ou ibérique, des gougères et des fruits de mer. Il se mariera idéalement bien sûr avec la gastronomie régionale, qu’elle soit bourguignonne ou lyonnaise (œufs en meurette au vin blanc, escargots, quenelles et volaille à la crème, cuisses de grenouilles), mais aussi avec des poissons blancs, des crustacés, des légumes sautés, un risotto crémeux, des fromages à pâte molle à croûte fleurie (brie, camembert et Brillat-Savarin) et du clafoutis aux cerises. Il peut se confronter à un Curry d’agneau, une volaille de Bresse laquée à la citronnelle, des plats avec des notes asiatiques… Après quelques années de bouteille, il appellera une poularde de Bresse à la crème, une côte de veau aux girolles ou un sandre au beurre blanc.

    Catégorie : Étiquette :